Comment transformer votre rêve commercial en une réelle entreprise

SÉRIE DE BLOGUES DE L’ÉQUIPE DE DÉMARRAGE D’ENTREPRISES JEUNESSE : DE L’INTENTION À L’ACTION

Les défis relatifs au démarrage d’entreprise n’appartiennent pas exclusivement aux enfants du millénaire

Plusieurs individus dans la trentaine et la quarantaine qui ont commencé dans la vie en poursuivant un cheminement de carrière précis ont découvert que travailler pour quelqu’un n’est pas leur truc ou que les idées foisonnent dans leur esprit. Ils entendent l’appel irrésistible de la vie entrepreneuriale.

Nick Curtis, 38 ans, représente un parfait exemple. Même s’il a toujours été intéressé par l’entrepreneuriat, Nick a suivi le troupeau à la sortie de l’université et il a travaillé pour plusieurs entreprises. Nick a réalisé qu’il a, du secteur du détail jusqu’aux postes-cadres en gestion, participé à la concrétisation des rêves de quelqu’un d’autre, à la création de l’entreprise de quelqu’un d’autre.

C’était somme toute une expérience d’apprentissage fabuleuse, mais il a décidé qu’il était grand temps de concrétiser son rêve.

Nick Curtis a décidé de quitter son emploi régulier pour lancer sa propre entreprise dans le secteur de la technologie. Restez à l’affût de nouvelles, car il en fera bientôt le lancement!  

Faites-le

Sa première démarche? Il a décidé un matin de « se lever et de s’y mettre ».

« J’ai laissé mon emploi et tout de suite je me suis mis à créer des stratégies touchant mon plan d’attaque et les nombreuses idées sur lesquelles j’allais me concentrer », affirme Nick en ajoutant qu’il était conscient que ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec une décision aussi drastique. Toutefois, il avait la chance de posséder une formation et une expérience solide en matière de création et de croissance d’entreprise et la gestion de commerce au détail pour affermir son assurance.

Des recherches, des recherches et encore des recherches

Sa prochaine étape consistait à mettre de l’ordre dans les programmes de soutien offerts dans sa région, y compris le Small Business Support de la CEDEC et le programme de démarrage d’entreprises jeunesse. Ayant fait une tentative entrepreneuriale une quinzaine d’années plus tôt, il savait qu’il serait essentiel d’avoir soutien et conseil pour l’entreprise et des possibilités de réseautage.

Nick a entendu parler du programme Démarrage d’entreprises jeunesse de la CEDEC par l’entremise d’une conversation sur Twitter (#SBSchat) organisée une fois par mois et Rhonda Morisson, la responsable du programme désignée par la CEDEC, a été impressionnée par son niveau de préparation.

« Nick fait tout comme il faut », affirme madame Morisson. « Le programme de démarrage d’entreprises jeunesse aide les entrepreneurs à concrétiser leurs idées et c’est ce qu’il fait. Nous sommes ravis de l’aider dans sa démarche entrepreneuriale et de lui présenter des partenaires et des ressources appropriés pour avancer dans ses démarches.

Appuyez-vous sur ce que vous savez

L’expérience recueillie et les apprentissages réalisés grâce aux postes qu’il a occupés à différentes phases de sa vie lui ont permis d’approcher les défis entrepreneuriaux

« J’ai mis en pratique quelques leçons que j’ai apprises à l’école de graphisme : l’utilisation de scénarimages », dit-il. « J’aime créer des scénarimages conceptuels, ce qui ressemble beaucoup à un organigramme pour voir les idées et les méthodes qui conviennent ou ne conviennent pas. J’aime aussi demander des conseils à ma famille et à mes amis au début du processus pour glaner les choses à faire et à ne pas faire d’après leur expérience. Je suis même allé jusqu’à acheter un produit de chacun de mes concurrents pour en étudier l’expérience et le produit lui-même. »

Nick affirme que « l’avantage de toutes ces situations est que maintenant que j’ai ma propre expérience pour m’aider dans cette nouvelle entreprise. »

« Si vous êtes bien préparés, vous serez plus confiant et vous inspirerez la confiance à votre équipe et aux investisseurs éventuels. Pour faire court, je fais face à l’impatience en me rappelant constamment les avantages d’être bien préparé! »

– Nick Curtis

Composez avec l’impatience et la stagnation

Il constate que l’impatience peut se révéler un grand défi; vous voulez être dans l’action, mais il est important de s’en tenir au plan et de prendre le temps d’examiner les divers scénarios possibles pour votre entreprise. Il suggère de vous assurer que vous avez étudié la variabilité dimensionnelle de produits et des idées de pivot tout au moins. « Si vous êtes bien préparés, vous serez plus confiant et vous inspirerez la confiance à votre équipe et aux investisseurs éventuels », affirme-t-il.  « Pour faire court, je fais face à l’impatience en me rappelant constamment les avantages d’être bien préparé! »

Le syndrome de la page blanche ou la stagnation peuvent aussi être un défi. Il trouve une grande source d’inspiration dans la colocation d’un espace de travail, dans le réseautage ou encore en travaillant dans un café. « Partager un espace de travail m’a fourni un endroit « où aller travailler » tous les jours dans un bureau où se trouvent des professionnels de même sensibilité. »

Évitez le battage médiatique

Un dernier conseil en guise d’avertissement adressé aux entrepreneurs en puissance de la part de Nick : « Ne trébuchez pas à cause des battages médiatiques et du jargon de domaine de la création d’entreprises. Prenez le temps de vous familiariser avec les tendances commerciales actuelles, mais ne vous en faites pas si « le dernier cri » n’est pas votre truc. Soyez confiant en vos forces et travaillez ouvertement sur vos faiblesses. J’aime utiliser ma vieille devise de l’école secondaire comme mon mantra personnel quotidien. « Nosce te ipsum » (Connais-toi toi-même). Vous devez reconnaître que vous avez des forces et des faiblesses et apprendre à les assumer. Vous devez aussi être capable d’accepter la critique sans égard à ce que vous pensez de votre idée. «

Les ateliers de démarrage d’entreprises jeunesse offerts par la CEDEC offrent aux dirigeants d’entreprise en puissance un aperçu de la vie d’un entrepreneur. Ils les aident à évaluer leurs compétences en affaires et à trouver les outils et les ressources de démarrage d’entreprises très tôt dans le processus. Le programme profite de la présence de conseillers accrédités GrowthWheelMD pour aider les nouveaux entrepreneurs à cerner le casse-tête qu’ils essaient de résoudre, à discerner leur marché et les possibilités existantes et bien plus encore. Pour de plus amples renseignements ou pour vous inscrire pour que les ateliers soient présentés chez vous, visitez le Entrepreneuriat jeunesse