Des séances sur la mise en valeur de la main-d’œuvre pour aller de l’avant

21 février 2018 | Main-d'œuvre

La CEDEC a organisé deux jours de discussions interactives sur la mise en valeur de la main-d’œuvre en compagnie d’un groupe diversifié composé d’intervenants et des partenaires de plusieurs secteurs étaient présents, y compris des chercheurs, des employeurs, des établissements d’enseignement, des organismes communautaires, des prestataires de services d’emploi et des représentants du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial.

Ces séances constituaient le suivi de la Journée de discussion sur la mise en valeur de la main-d’œuvre tenue en octobre 2017 qui a produit des recommandations visant une meilleure continuité des services et établit les besoins de l’information sur le marché du travail. L’objectif consistait à déterminer comment les établissements, les prestataires de services d’emploi et les employeurs peuvent mieux collaborer pour contribuer à la résilience et à la croissance de notre économie.

Allant de l’avant grâce à ces précieux apports, la CEDEC élabore deux importants plans d’action :

  • Un plan d’action qui abordera les écarts dans la continuité des services de développement de la main-d’œuvre pour les anglophones du Québec;
  • Un plan de recherche sur l’information sur le marché du travail qui produira une information solide sur la main-d’œuvre anglophone au Québec constamment accessible.

La main-d’œuvre anglophone a un rôle crucial à jouer dans la prospérité économique du Québec. Ces deux plans d’action visent à soutenir une économie québécoise innovatrice et florissante en permettant à la main-d’œuvre anglophone d’intégrer avec succès le marché du travail par l’entremise d’un meilleur accès aux services et à l’information.

Une collaboration vous intéresse?

Communiquez avec
Nina Kim
Gestionnaire de projet

par courriel