Reseau veille tourisme – Édition 11

RÉSEAU VEILLE TOURISME | Édition 11 | Décembre 2017

En collaboration avec le RDÉE Canada et la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, cette initiative est conçue pour diffuser les renseignements indispensables pour appuyer le développement de l’industrie du tourisme au sein des communautés de langue officielle en situation minoritaire du Canada.

DÉVELOPPEMENT DE PRODUITS

La technologie au service du patrimoine

Depuis juillet dernier, la Communauté de communes du Briançonnais en France mise sur trois outils technologiques innovants pour faire découvrir la richesse de son patrimoine culturel de manière ludique et interactive. E-Patrimoines associe réalité virtuelle, réalité augmentée, application mobile et table tactile pour présenter son territoire à l’aide d’une multitude de contenus tels que vidéos, reconstitutions historiques, animations, photos à 360°, témoignages d’experts, etc. Le visiteur emprunte quatre chemins thématiques ayant marqué le patrimoine briançonnais.

Le casque de réalité virtuelle facilite l’exploration du territoire sur plus de 840 km². L’application mobile, enrichie par la réalité augmentée, permet au visiteur de découvrir tous les centres d’intérêts autour de lui. La table tactile à utilisateurs multiples disponible dans les offices de tourisme permet de choisir divers points d’intérêt et d’accéder ensuite à des contenus multimédias (audio, photo, textes, photo 360°, vidéo, etc.).

Source : Club Innovation & Culture France

Le jeu d’évasion pour découvrir une destination

Véritable tendance dans le monde du divertissement, le jeu d’évasion permet aussi de valoriser un site touristique. Voici trois exemples français :

  1. L’OpenTour, filiale du groupe RATP organise une visite insolite de Paris à bord d’un bus touristique. Les visiteurs disposent de deux heures pour trouver les indices qui permettront de déjouer les plans de deux personnages machiavéliques. Pour ce faire, ils feront escale dans plusieurs lieux touristiques de la ville.
  2. En Alsace, au parc minier de Tellure, les membres de « L’expédition 52 » partent à la recherche d’un trésor perdu dans les galeries de la mine.
  3. En Seine-Maritime, pendant les week-ends d’octobre, cinq sites et musées ont proposé un jeu d’évasion visant à résoudre une série d’énigmes, cheminant de pièce en pièce pour stopper des fantômes imaginaires. Ils ont accueilli de 6 000 à 7 000 personnes, soit plus du double des entrées prévues.

Source : TourMag

Vous avez dit champing?

Le champing, contraction de church et camping, pourrait redonner vie aux églises désertées tout en devenant une occasion d’affaires pour de petites communautés rurales. C’est ce que croit le Churches Conservation Trust, en Angleterre, qui a mis sur pied un projet pilote en 2014, à l’église médiévale All Saints’ Church. Depuis, plusieurs églises ont ouvert leurs portes aux visiteurs d’une nuit. L’organisme propose aussi des activités complémentaires au séjour, dont la randonnée, des sorties en canot, de la méditation et des soirées de contes. Une bonne idée d’hébergement insolite à propager comme une bonne nouvelle!

Source : Small Biz Survival (en anglais seulement)

Balade familiale interactive et ludique

Lors des Journées européennes du Patrimoine, qui se tenaient les 16 et 17 septembre dernier sous le thème « Jeunesse et patrimoine », le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement des Pyrénées-Atlantiques proposait une balade architecturale familiale et ludique. Équipés d’un livret-jeux, tous les participants sont partis à la recherche des trésors du village de Lanne-en-Barétous.

Source : We tourisme

Une chasse au trésor en plein air pour découvrir les communautés fransaskoises

Dans le cadre des festivités entourant le 150e anniversaire du Canada, le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) a mis sur pied un projet visant à promouvoir et à faire découvrir les régions francophones de la province et leur patrimoine touristique et culturel. Pour ce faire, il a créé 150 géocaches bilingues qu’il a fait connaître par un concours. Le CÉCS a aussi mis sur pied des ateliers de formation pour accompagner tous ceux qui souhaitaient installer des géocaches bilingues dans leur région.

Source : Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

Quatre économusées s’associent pour véhiculer leur culture

Pour la quatrième année, les artisans des quatre économusées de la région de Charlevoix, au Québec, mettent en commun leur savoir-faire afin de proposer une recette originale inspirée de leur terroir et de leur culture. Tous les visiteurs peuvent cuisiner la « Salade des économusées de Charlevoix » après s’être procuré les ingrédients nécessaires en visitant les établissements partenaires. Des hôteliers et restaurateurs ont également concocté et offert cette recette à leurs hôtes et convives tout au long de la saison touristique. Une belle manière de promouvoir la culture agroalimentaire de la région !

Source : TourismExpress

Accroître sa notoriété et ses ventes grâce aux visites d’entreprises

Les chambres de commerce de Bretagne invitent les entreprises à organiser des visites tout au long de l’année à l’instar de la Maison d’Armorine, qui a ouvert au public les portes de son usine depuis plus de 20 ans déjà. Cette dernière a créé un parcours de visite où elle reçoit 30 000 personnes en moyenne annuellement. À la fin du tour guidé, les visiteurs et touristes en profitent souvent pour acheter les produits qu’ils ont vu fabriquer. Plus d’une centaine d’entreprises bretonnes sont ouvertes toute l’année à la visite. Elles contribuent à faire rayonner le savoir-faire industriel et à renforcer la notoriété des entreprises. Une activité où tout le monde sort gagnant.

Source : Ouest France

Source : Ouest France

Première étape vers une route du patrimoine industriel au Québec

Le patrimoine industriel québécois sera mis à l’honneur par une toute nouvelle route touristique qui traversera l’ensemble des régions. La première étape de ce projet verra le jour à Montréal, sous l’égide de l’Association québécoise pour le patrimoine industriel (AQPI), grâce à une subvention de la Ville de Montréal. Un site Web répertoriera les sites patrimoniaux et les entreprises offrant des visites industrielles sur une carte interactive incluant une fiche historique. Ce projet de route patrimoniale industrielle québécoise s’inspire des initiatives européennes ou encore du site Web français Entreprises et Découverte. Il est aussi maintenant possible de découvrir le patrimoine industriel de l’Écosse via l’application mobile Go Industrial

Source : Le Quotidien

MARKETING

Quoi ne pas faire sur les médias sociaux en 2018

L’équipe de Jarvee, cet outil qui permet d’automatiser les publications sur les médias sociaux, publiait les 6 erreurs à éviter sur les médias sociaux en 2018; les voici :

  1. Publier trop de messages promotionnels;
  2. Publier du contenu non pertinent;
  3. Publier du contenu trop fréquemment;
  4. Utiliser du jargon;
  5. Publier trop irrégulièrement;
  6. Ne pas répondre aux messages

Source : Jarvee

Faciliter l’accueil des touristes en région

Pour la 5e année, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris-Île-de-France et le Comité régional du Tourisme Paris-Île-de-France ont lancé, à l’été dernier, la campagne « Do You Speak Touriste ». Cette dernière s’adresse aux hôteliers, aux restaurateurs et aux commerçants et comprend plusieurs outils visant à les sensibiliser à l’accueil des touristes internationaux, soit :

  • Un guide pratique fournissant des informations sur les principales clientèles internationales;
  • Un site Web, doyouspeaktouriste.fr qui apporte de l’information et des conseils;
  • Une application, Yes, I speak touriste, qui répertorie les commerces, les hôtels et les restaurants en fonction des langues parlées.

Source : Veille Info Tourisme

Source : Ouest France

RESSOURCES HUMAINES

Une coopérative de travailleurs pour combler ses besoins en ressources humaines en région : pourquoi pas ?

La Coopérative des travailleurs indépendants et multidisciplinaires d’Antoine-Labelle (COOPTIMAL), dans la région des Laurentides au Québec, propose un bassin d’employés sur une base ponctuelle, temporaire ou saisonnière à des entreprises qui en manifestent le besoin. Elle offre aussi des conditions de travail avantageuses pour les travailleurs des métiers du tourisme et de l’hôtellerie ainsi que pour ceux de l’accueil, de la conciergerie, de la gestion d’évènements ou de sites de plein air, entre autres. Elle offre flexibilité, compétitivité et productivité aux entreprises touristiques de la région.

Source : Cooptimal

FINANCEMENT

Un nouveau programme pour favoriser l’intégration des entrepreneurs immigrants en région

En octobre dernier, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), avec l’appui du gouvernement du Québec, a lancé une tout nouvelle initiative : « Immigrant entrepreneur en région ». Ce projet vise à inciter les jeunes entrepreneurs immigrants ou issus de la diversité à s’installer en région. Au cours des deux prochaines années, le gouvernement et Desjardins y investiront 400 000 $ chacun. Cet argent servira à réaliser des missions commerciales dans différentes régions de la province afin d’accompagner de jeunes entrepreneurs immigrants dans leurs démarches d’installation et de participation au développement économique de ces régions.

Source : RJCCQ

Nouveau programme de financement pour un tourisme accessible à tous

Le gouvernement du Québec investira cinq millions de dollars en vue de favoriser l’accessibilité des établissements touristiques du Québec aux personnes ayant une incapacité. Le programme d’accessibilité des établissements touristiques (PAET), géré par Kéroul, vise à soutenir financièrement les projets de transformation ou d’amélioration d’infrastructures touristiques de même qu’à favoriser un tourisme responsable et durable. Le programme prendra fin le 31 mars 2022 ou lors de l’épuisement de l’enveloppe budgétaire.

Source : Kéroul

Inscrivez votre nom à notre liste d’envoi
afin de recevoir des nouvelles du Réseau de veille en tourisme.