Effectuer un changement de mentalité durant des moments mentalement difficiles

Dire que nous vivons de moments mentalement éprouvants est probablement une affirmation en dessous de la vérité.

En plus de s’inquiéter pour notre propre santé, nous nous inquiétons au sujet de la santé de notre famille, nos amis et nos voisins, au sujet de notre emploi ou de garder notre entreprise ouverte, au sujet des factures à payer, au sujet de l’équilibre entre travailler à la maison et s’occuper des enfants ou des parents vieillissants.

Si vous êtes comme la plupart d’entre nous, votre cerveau vous donne l’impression, à la fin de la journée, que quelqu’un l’a passé au mélangeur et l’a oublié là pendant huit heures. Vous vous sentez fatigué, incapable de vous concentrer, stressé, anxieux et improductif. (Et vous pourriez sans aucun doute ajouter quelques adjectifs à la liste!)

Afin d’être le meilleur de nous-mêmes, nous devons être au meilleur de notre forme.  Cela signifie prendre soin du moteur qui fait fonctionner toute la machine : votre cerveau.  De petits changements délibérés dans notre perception et la façon dont nous affrontons les situations stressantes sont importants pour accueillir le changement et se sentir en contrôle, être positif et éprouver du bien-être.

Voici six conseils pour vous aider à effectuer des changements vers une mentalité plus positive :

1. Cernez ce qui est important,

Demandez-vous : « Est-il vraiment essentiel que j’accomplisse cette tâche aujourd’hui? » Ou, « Quelle est la chose la plus importante que je dois faire aujourd’hui pour faire progresser mon entreprise ou mon organisme? » Autrement, choisissez des tâches qui vous attirent; des petites victoires peuvent produire la poussée de dopamine euphorisante dont vous avez besoin pour activer l’assurance nécessaire pour affronter des tâches plus nombreuses ou plus grandes.  Un autre truc : au lieu de vous dire « je n’ai assez de temps aujourd’hui », essayez « j’ai assez de temps pour faire tout ce que j’ai à faire aujourd’hui ». Ce petit changement vous laisse en contrôle du temps au lieu de lui donner le pouvoir de vous gérer.

2. Gardez vos routines

Gardez votre routine. C’est plus facile à dire qu’à faire quand vous avez des enfants dans la maison, mais même eux, qui sont habitués à la routine de l’école, profiteraient de journées structurées. Dans l’incertitude, établir des routines aide à cultiver la certitude.

3. Laissez les médias sociaux de côté

Faites une pause de vos fils de médias sociaux et des nouvelles incessantes. Si vous devez absolument chercher et faire défiler la page, essayez de vous concentrer sur des histoires d’aidants, pas les histoires négatives qui stimuleront votre anxiété ou vous feront sentir inefficace, inadéquat ou impuissant.

4. Prenez du temps pour relaxer

Prenez le temps au cours de la journée pour vous retirer, vous rétablir et renaître. Il pourrait ici s’agir de participer à une courte classe de yoga en ligne, de lire, d’écouter un épisode de votre programme de comédie de situation favori sur Netflix, faire une marche ou parler à un ami ou un membre de votre famille par vidéoconférence.

5. Allez chercher de l’aide

Quand être seul commence à être vécu comme de la solitude, ne tardez pas à aller chercher du soutien. Ce n’est pas un signe de faiblesse, peu importe ce que votre orgueil vous dit. Vous ne devriez pas être embarrassé puisque la personne vers qui vous vous tournez peut très bien se sentir flattée que vous choisissiez sa sagesse parmi tous ceux vers qui vous auriez pu vous tourner. Si vous êtes aux prises avec un problème d’entreprise, organisez une séance de remue-méninges avec la famille, les amis ou les collègues pour trouver une solution.  Pour un processus plus formel de soutien, trouvez un mentor pour entrepreneur ou un accompagnateur spécialisé; il est très facile d’arranger des rendez-vous par vidéoconférence. Si votre être spirituel se sent un peu vidé, établissez des rencontres régulières par vidéoconférence avec votre communauté spirituelle pour nourrir votre âme.

6. Cherchez le positif

« Il faut faire contre mauvaise fortune, bon cœur ». Bien que vous ne pouvez pas nécessairement contrôler tout ce qui vous arrive, vous contrôlez la façon dont vous vivez ces expériences et vous pourriez le faire de façon plus productive en apprenant comment parfaire vos compétences en matière de résilience. Par exemple, trouvez des moyens sains d’accueillir le changement; n’habitez la pensée négative, créez des objectifs raisonnables, découvrez quels gestes vous permettent d’alléger un défi et, le dernier, mais non le moindre, souvenez-vous de prendre soin de votre esprit et de votre corps. Il existe des tonnes de ressources en ligne et des ressources d’apprentissage. Cherchez « résilience » sur Google.

Se concentrer sur soi peut parfois sembler bizarre ou égoïste, mais au bout du compte, cela équivaut aux consignes relatives aux masques à oxygène que vous recevez avant tout vol; avant d’aider les autres, vous devez être adéquatement outillé pour le faire.  En prenant le temps de vous assurer que vous êtes présent et en bonne santé mental, nous serons bien mieux outillé pour accepter ce que la journée nous réserve.

Conseils de notre personnel :

  • Lisez des citations encourageantes et positives avant de commencer la journée.
  • Levez-vous de votre chaise (et sortez de la maison si vous le pouvez) pour faire des étirements de yoga environ chaque heure ou faites une marche rapide.
  • Prenez des nouvelles de vos collègues, vos amis et votre famille… et même de votre vieil oncle grincheux. Il en a peut-être le plus besoin!
  • Faites des pauses. Ressentez les choses.  C’est correct d’être triste et accablé. Découvrez ce que vous devez faire quand cela vous arrive ; qui est votre planche de salut? Ou avez-vous besoin de sortir et de vérifier la boite aux lettres ou simplement ressentir le soleil et le vent sur votre visage?
  • Discutez de vos craintes avec les membres de votre famille pour vous assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde au sujet des gestes à poser si quelqu’un tombe malade.

RESSOURCES

*Les ressources ci-dessus ne sont disponibles qu’en anglais.