La CEDEC se joint à Co-lab pour placer les jeunes au centre de l’innovation

20 novembre 2019 | Main-d'œuvre

La semaine dernière a vu un échange très dynamique entre les organismes communautaires et de jeunes anglophones des Cantons-de-l’Est qui veulent faire partie de solutions créatives pour résoudre de vrais défis.

CBC Quebec, le Patrimoine canadien et le Quebec Community Groups Network (QCGN) ont réuni leurs forces pour organiser le tout premier co-lab à l’Université Bishops à Lennoxville.

Parmi les organismes participants, Lori Albert et Nina Kim, de la CEDEC, ont présenté le défi posé par la CEDEC, c’est-à-dire « Concevoir des solutions aptes à l’emploi qui fonctionnent », un défi qui a attiré un groupe dynamique et impressionnant composé de Hassan Nawaz, Akhin Jose, Jasminder Singh et Jessica Adams.

#TeamCEDEC from left: Akhin Jose, Jasminder Singh, Nina Kim, Jessica Adams, and Hassan Nawaz.

Non seulement ces quatre jeunes gens intelligents représentaient de nouvelles relations pour la CEDEC, il s’agissait également pour eux d’une toute première rencontre.  

Immédiatement, ils se sont attaqué au problème et ils ont convenu à l’unanimité que, malgré la pénurie de main-d’œuvre au Québec, les jeunes chercheurs d’emploi qualifiés rencontrent des difficultés lorsqu’ils essaient d’intégrer la population active et encore plus si leurs compétences linguistiques en français ont besoin d’être améliorées.

Ils ont dit que les jeunes dont la première langue est l’anglais – et même la troisième ou quatrième langue dans certains cas – manquent d’assurance lorsqu’ils postulent des emplois au Québec. Même s’ils possèdent les qualifications techniques, ils ont peur que leurs compétences en français les empêchent d’avancer. Ce fut là le début d’une séance de remue-méninges dynamique visant à trouver des solutions pratiques et proactives pour aider les jeunes travailleurs à mieux s’intégrer au marché du travail.

« C’était très important que les jeunes s’approprient le défi et qu’ils soient les piliers de la solution », a dit Lori Albert, une directrice de la CEDEC impliquée dans le volet Startup jeunesse de la CEDEC, ajoutant que l’approche de la CEDEC consistait à animer la conversation, à écouter et à surveiller la montée du leadership dans le groupe.

La solution : un outil pour les employeurs

Après une grande discussion, le groupe a formulé une approche qui serait à leur avantage comme jeunes chercheurs d’emploi, mais qui profiterait aussi aux employeurs qui veulent se bâtir une main-d’œuvre diversifiée et inclusive et une forte approche d’équipe.

Un outil d’analyse pourrait être développé pour les employeurs afin d’évaluer à la fois les compétences linguistiques en français d’un employé éventuel et les exigences linguistiques d’un poste dans l’entreprise. Une fois cette connaissance établie, une deuxième étape est entreprise, soit celle du mentorat ou d’un système de compagnons permettant d’acquérir les compétences linguistiques nécessaires pour avancer dans l’emploi. Ceci aborde non seulement les compétences, il pourrait aussi créer un réseau social de soutien indispensable dont les jeunes gens peuvent profiter en entrant dans la population active.

Pendant que l’équipe préparait leur présentation destinée aux juges, ils ont incorporé – en temps réel – quelques-unes des réalités pratiques qui entrent en jeu comme des partenariats et de possibles demandes de financement. Une présentation donnée par Ashley Werhun, la copropriétaire de Mentorly, planifiée dans le cadre de l’activité co-lab, a inspiré l’#équipeCEDEC à proposer un partenariat avec son entreprise.

« Lorsque nous avons entendu la présentation de Mentorly, nous avons tout de suite reconnu la possibilité d’un partenariat. Nous étions tellement excités que Ashley pouvait voir votre vision et qu’elle était d’accord pour y participer et la faire progresser », a dit Jessica Adams, une coéquipière de l’#équipeCEDEC, qui a présenté l’idée du projet aux juges en compagnie de Hassan Nawaz.

L’outil LAST (Language Assessment Support Toolkit, [une trousse de soutien d’évaluation linguistique]) est la solution que propose l’#équipeCEDEC pour répondre au défi posé. Ce projet comporte, de plus, une distribution par l’entremise du Small Business Support de la CEDEC et une continuité de prestations de services des fournisseurs de la CEDEC, comme les Chambres de commerce, d’autres associations de l’industrie et des partenaires de partout au Québec, y compris Place aux jeunes, des associations régionales et des CLD.

Bâtir les chefs de file de demain

« Travailler avec ce groupe m’a tellement inspirée. Leurs idées, leur détermination et leur savoir se situaient bien au-delà de leur jeune âge », mentionne madame Albert. « Bien que notre présentation n’a pas remporté le grand prix, nous sommes repartis avec une solution possédant un grand potentiel à un défi commun aux jeunes gens de partout au Québec. Nous sommes également très fiers que l’approche de l’#équipeCEDEC se soit avérée unique puisque les conseillers de l’équipe ont pris du recul et insisté pour que les jeunes tiennent les rênes du projet. Nous étions leur soutien, mais ils ont fourni l’idée et le savoir menant à la solution. »

« L’expérience co-lab en compagnie de l’#équipeCEDEC a été revigorante! », a affirmé. Jessica Adams. « Notre séance de remue-méninges s’est démarquée du reste parce que nous avons vraiment eu l’occasion de mener la discussion et de façonner le résultat tout en étant guidés par l’enthousiasme et l’expertise des conseillers de la CEDEC. Je suis tellement reconnaissante des relations établies par cette expérience unique. »

Hassan Nawaz est du même avis. « Travailler avec l’équipe de la CEDEC au cours de ces derniers jours lors de l’expérience CBC co-lab a non seulement été une occasion exceptionnelle, mais également fantastique. Lori et Nina nous ont fourni non seulement les moyens et les outils pour innover, mais elles ont apporté un savoir incroyable et énormément de plaisir lorsque nous abordions un problème important rencontré par ceux dont l’anglais est la première langue apprise. Même si le projet n’a pas remporté le grand prix du concours, c’était une véritable réussite! »

Contactez-nous

888 641-9912 (sans frais)

Par courriel