La nouvelle International Blue Cooperative présente le potentiel économique de l’industrie biomarine du Québec aux marchés mondiaux

15 novembre 2019 | Communiques

COMMUNIQUÉ

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

HUNTINGDON (QC), le 15 novembre 2019 –   La coopérative « International Blue Cooperative » (IBC), dont le siège social se situera en Basse-Côte-Nord au Québec, a été officiellement créée au Portugal lors du BioMarine Business Convention le 2 novembre 2019. La IBC a été formée pour réunir les dirigeants communautaires, les chercheurs, les décideurs politiques et le secteur privé pour aider au développement marin éthique et durable en régions rurales et éloignées partout dans le monde. Les dirigeants canadiens d’IBC travailleront en étroite collaboration avec les représentants du Mexique, de la France, et de l’Australie pour bâtir le réseau coopératif à l’échelle mondiale.

La IBC consiste en un modèle axé sur la communauté qui bâtit et utilise le savoir, la capacité et le leadership local à l’intérieur de la chaine d’approvisionnement internationale des matières marines brutes. Sa structure organisationnelle réunira les producteurs et les cueilleurs régionaux et d’autres acteurs d’importantes industries de la chaine d’approvisionnement comme les transformateurs, les distributeurs et les investisseurs du milieu des affaires, du commerce au détail et des secteurs privé et public.

« La décision d’installer le siège social de la IBC à Rivière-Saint-Paul au Québec est née de l’immense capacité locale que nous développons grâce à un solide réseau de soutien qui comprend des partenaires de la société civile, de l’éducation et du domaine scientifique et des investissements des secteurs privé et public », dit Kimberly Buffitt qui a été nommée au poste de présidente de la IBC lors de l’assemblée générale annuelle inaugurale.

En Basse-Côte-Nord au Québec, la cueillette et la transformation des produits marins y compris les biproduits de poisson, les concombres de mer et les algues représentent un grand potentiel économique sur les marchés mondiaux. À l’échelle régionale, cela représente de nouvelles possibilités d’affaires, de la création d’emploi et des ventes accrues pour les producteurs et les pêcheurs comme la « bioéconomie bleue » augmente la demande en matières premières pures et naturelles des industries pharmaceutiques, cosmétiques et de l’alimentation ainsi que les matériaux biologiques pour l’emballage et les produits industriels.

« Les océans couvrent plus de 70 % de la surface de la Terre et nous sommes seulement aux balbutiements de l’exploitation du potentiel de cette économie « bleue », dit Pierre Erwes, un océanographe, un entrepreneur et le fondateur du BioMarine Business Convention. « Mais nous ne voulons pas répéter les erreurs du passé. Nous devons contribuer de manière importante à l’utilisation durable et responsable des écosystèmes marins afin d’assurer le niveau le plus élevé possible de croissance économique tout en préservant la ressource naturelle dont cette croissance dépend. »

« La CEDEC est fière d’avoir joué un rôle dans la formation de Blue Nordic que nous voyons comme un modèle important de collaboration entre la société civile et les secteurs privé et public pour l’avancement du développement de nouveaux produits innovateurs utilisant les matières brutes marines qui se trouvent dans la région subarctique du Québec, particulièrement en Basse-Côte-Nord », dit John Buck, le président-directeur général de la CEDEC et un membre soutien fondateur de la coopérative.

 À propos des fondateurs de International Blue Cooperative

BioMarine est un organisme situé au carrefour de la recherche, des affaires et des investissements. BioMarine opère, et gère, le BioMarine Business Convention – plusieurs plateformes internationales de ressources biologiques marines – à l’aide d’une approche scientifique, économique et sociétale conçue pour optimaliser et accélérer les possibilités d’affaires et la création de petites entreprises innovatrice. BioMarine forme également des partenariats dans le but d’élargir la portée de ses activités, particulièrement dans les nouveaux médias, la technologie et la finance.

La mission de la Coop Solidarité Bioproduits Basse-Côte-Nord consiste à stimuler la diversification de l’économie locale par l’exploitation durable et à valeur ajoutée des baies sauvages du terroir et autres ressources naturelles. La vision de la coopérative consiste à établir l’image de marque de la Basse-Côte-Nord comme un chef de file mondial dans l’exploitation durable de produits supérieurs à valeur ajoutée à base de ressources naturelles pour les avantages socioéconomiques de la région.

La CEDEC, un acteur local ayant une vision globale, facilite la collaboration entre les secteurs public et privé et la société civile afin d’accroître l’activité économique qui profite aux communautés. La CEDEC a travaillé en étroite collaboration avec la Coasters Association inc. pour augmenter l’activité économique et la durabilité de la région de la Basse-Côte-Nord. La Coasters Association inc. œuvre à l’amélioration de la qualité de vie des résidents de la Basse-Côte-Nord en créant et en appuyant le développement communautaire et les dirigeants des collectivités.

-30-

Source :

Kirsten Hathaway
Agente de communications
CEDEC
450 264-5510
514 755-7043
kirsten.hathaway@cedec.ca

Shelley Fequet
Directrice adjointe des programmes
Coasters Association Inc.
418 379-2006, poste 229
shelley.fequet@coastersassociation.com

Contactez-nous

888 641-9912 (sans frais)

Par courriel